Les derniers livres lus et appréciés

Un nouvel article culturel avec les derniers livres que j’ai lu et que j’ai apprécié. Pas de hiérarchie particulière. Bonne lecture !

 

Un doux pardon – Lori Nelson Spielman

51U9P0rUX9L._SX314_BO1,204,203,200_

J’ai lu ce livre en 2 jours tellement il est parfaitement bien écrit. Une plume légère qui aborde toutefois des sujets sensibles. Ici, comme le titre l’indique on parle du Pardon. La protagoniste est une présentatrice célèbre qui va perdre le confort de sa petite vie au fur et à mesure de ses aventures plus ou moins heureuses. On pense voir venir la fin comme le nez au milieu de la figure et à chaque nouvelle gaffe, on se dit mais quand même elle l’avait pas vu venir, c’est pas possible ! Et pourtant, on s’attache à elle, on se sent proche et une forme de maternalisme/protectionnisme se développe même dans notre imagination.

Ici, la demande de pardon est mise en place sous forme de pierres que l’on s’envoi et que l’on doit se renvoyer à travers des lettres. L’histoire se développe autour de ce nouveau concept et de cette femme qui cache un manque de confiance en elle énorme et une grande envie d’amour qu’elle pense avoir trouvé.

J’ai adoré ce livre et je vous recommande de lire « demain est un autre jour » du même auteur qui se lit tout aussi facilement. Des histoires de la vie de tous les jours qui sont incroyablement bien racontés et se lisent d’une traite. Ces livres font réfléchir sur nos façons d’agir au quotidien et de penser à quelques remises à questions. Un livre pas prise de tête bien écrit.

N’éteins pas la Lumière – Bernard Minier

616rIBgcEgL._SX316_BO1,204,203,200_

Enfin, j’ai réussi à mettre la main sur la suite des livres de Bernard Minier. Mon avis est quelque peu mitigé. En effet, comme je l’expliquais dans mon article consacré à cet auteur, je pensais retrouver un livre écrit sur le même modele. Pas du tout! Ce coup ci, on alterne entre l’histoire de la protagoniste Christine et l’enquête du commandant Servaz. C’est l’exacte suite du livre « Le cercle » du même auteur mais cette fois ci on se concentre vraiment sur une histoire qui est entrain de se dérouler. On comprend au fur et à mesure que le commandant enquête sur une affaire similaire. Quelques détails sont la pour nous rappeler Julian le meurtrier mais vraiment de loin en loin. C’est ce que j’avais critiqué dans les deux anciens livres mais finalement ça m’aurait plu qu’il y ait un meurtre en bon et due forme et une enquête plutôt que de lire ces deux histoires alternativement.

Côté histoire, on est sur un livre qui traite du harcèlement et plus particulièrement de la violence faite aux femmes. Si vous avez des problèmes avec ce type de sujets surtout ne lisez pas ce livre. Il est super violent, super descriptif et super malsain. En effet, j’ai été vraiment gênée de lire certaines scènes. Il y a de nombreux passages que je n’ai pas lu que j’ai seulement survolé tellement ils étaient violents et hyper détaillés.

Autrement, comme toujours avec cet auteur, on pense une quarantaine de pages avant la fin que l’histoire est finie et que l’on va avoir seulement des épilogues. Point du tout! Du suspense jusqu’au bout. J’adore.

Au final, j’ai apprécié le livre car la plume de Bernard Minier est toujours aussi belle mais j’aurai préféré qu’il garde son modele d’écriture. En faisant quelques recherches, je viens de me rendre compte qu’il y en a un autre que je n’ai pas lu. Vite ma petite bibliothèque de quartier, faites rentrer « une putain d’histoire ».

L’ombre de Gray Moutain – John Grisham

9782709646581-X_0

Je connaissais cet auteur de loin en loin. Plutôt connu comme romancier, je n’avais jamais lu de livre de lui. C’est chose faite et je n’ai pas été déçue. Ce livre est l’archétype typique de l’Amérique profonde. La crise financière des subprimes fait que cette avocate est virée. On lui propose de lui maintenir son assurance maladie pendant une année entière contre du bénévolat. Elle se retrouve donc à plaider des affaires gratuitement dans un centre social en plein coeur des Appalaches et de ces mines de charbon à coeur ouvert.

Tout au long du livre, on la voit évoluer dans ce milieu qui n’est absolument pas le sien mais qui le devient et qui la façonne. Elle rencontre des gens du pays et s’accrochent à eux malgré le nombre incalculable de questions qu’elle se pose.

J’ai appris des tonnes et des tonnes de choses sur le charbon et la façon dont on peux l’extraire. J’ai découvert durant mes recherches post lecture que ce livre traite d’un sujet d’actualité et qu’il entraine de nombreuses difficultés dans ces pays reculés d’Amérique. Les descriptions sont parfois très longues. J’ai du passer quelques passages mais très peu car elles étaient vraiment bien tournées et hyper intéressantes.

A peu près au milieu du livre, l’histoire prend un tournant qui m’a un peu déçue et j’ai lu la deuxième moitié en étant mitigée. C’est dommage, j’avais imaginé une autre fin. D’un autre côté, cela veut dire que l’auteur sait vraiment bien maintenir le suspense.

Du coup, lorsque j’ai eu fini le livre, j’été ravie et j’ai donc couru à la bibliothèque pour en chercher un autre. J’ai donc choisi un livre qui parlait du coton mais qui était situé dans les années 50. Le sujet semblé intéressant et j’été impatiente de commencer. J’ai arrêté au bout d’une vingtaine de pages. Trop de descriptions qui pour le coup n’étaient pas intéressantes. Mais je ne perds pas espoir et lors de ma prochaine virée un autre livre de John Grisham sera dans mon petit sac. Dans tous les cas, lisez celui ci il est génial!

Ainsi vint la nuit – Estelle Surbranche

ainsi-vint-la-nuit-d-estelle-surbranche

Fan absolument de thriller et de policier, je fais toujours un stock de livres de ce type quand je vais à la bibliothèque. Des fois je suis déçue, des fois non! Ce coup ci, je suis super bien tombée avec cette écrivaine. C’est son premier livre et il est super bien écrit. Il début sur une plage basque et je suis donc tombée amoureuse! 🙂 L’histoire est basée sur un trafic de drogue qui implique des mafias des pays de l’Est. C’est un peu flippant d’ailleurs de se rendre compte de quoi sont capables ces gens qui ont subis tellement de violence.

L’histoire oscille entre trois protagonistes principaux et ça change des livres que je lis habituellement. Bien écrit, on comprend des le début que la policière cache une histoire peu commune. On la découvre assez vite et j’ai trouvé ça cool. Ca me gêne parfois de découvrir tous les secrets à la fin. Ici, les secrets sont mis à mal petit à petit.

Attention, âmes sensibles s’abstenir, les descriptions sont impressionnantes et souvent gores. Malgré ça, j’ai dévoré le livre parce que j’ai pu m’évader sur les plages basques tout au long du livre.

Un roman policier vraiment bien mené. J’espère que ce livre n’est pas le seul que cette romancière écrira. Je vais la suivre de près.

Nos étoiles contraires – John Green

nos-etoiles-contraires-9782092543030_0

Un livre dont j’avais entendu et réentendu parlé tellement il était bien. Je vous arrête tout de suite, j’ai été super déçue!

Alors oui on parle d’un sujet hyper sensible puisque ce livre traite du cancer chez les jeunes ados et qu’une belle histoire d’amour se profile tout au long du livre mais je sais pas j’ai pas été transcendé. Y a quelque chose sur lequel je n’arrive pas à mettre le doigt qui ne m’a pas plu! Dommage!

Dans ce livre, on ne cache rien, on découvre tout, absolument tout sur le cancer. En effet, la protagoniste parle à la première personne et on découvre tous les détails liés au cancer : l’implication totale de la famille, les séjours à l’hôpital, les contraintes liés à l’appareil d’oxygène (elle en porte un car ses poumons sont HS), les groupes de soutien encore plus glauques et j’en passe. Je suis totalement d’accord pour dire que ce livre m’a ouvert les yeux sur la face cachée du cancer chez les ados et le fait qu’ils doivent vivre avec cette chose horrible en eux alors qu’ils sont sensés être dans leur période bénite et essayer de se construire. On comprend aussi que souvent la famille et l’entourage n’agit pas toujours de la bonne façon.

Bref, ces deux jeunes se rencontrent, tombent amoureux…Mais je sais pas je pense que je n’ai pas apprécié la façon dont ça a été écrit. Peut être trop de descriptions et pas assez de romantisme. Mais en même temps, c’est hype réaliste donc très bien écrit. Oui je suis paradoxale sur ce livre mais au final j’ai aimé le livre en entier parce que j’ai appris beaucoup de choses et que encore une fois ils faut vivre au maximum chaque moment et dire « je t’aime » à ceux qui en ont le plus besoin. Ca leur fait du bien et ça nous fait du bien.

Lisez le quand même ! 🙂

Et vous, vos derniers livres lus? Je suis toujours friande de nouvelles lectures.

Blablatement votre.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s