Le cas Bernard Minier

tc3a9lc3a93

Bernard Minier est un écrivain talentueux qui rédige de fabuleux polars, la plupart du temps situés dans notre merveilleux Sud Ouest. Pour l’instant je n’ai lu que deux livres de lui : Le Cercle et Glacé. Je viens de me rendre compte que mamie en a acheté un nouveau de lui, j’attend donc avec impatience qu’elle le termine. 🙂

CVT_Le-cercle_9511.jpeg

Le Cercle est un polar situé dans une ville inventée de toutes pièces qui serait géographiquement parlant dans le département du Gers. (Ce livre est la suite de Glacé. Aussi, il est plus intelligent de lire celui que je vais vous présenter en suivant, en premier. Mais j’ai quand même compris l’histoire puisqu’il y a de petits rappels pour les personnages assez récurrents.) Le commandant Servaz va enquêter sur le meurtre d’une des meilleurs professeurs d’Hypokhâgne de la ville de Marsac.

Les livres sont très récents puisque celui ci se situe pendant la dernière coupe du monde de football. Il semblerait que l’auteur suive à peu près le même type de logique dans ces livres. On se focalise d’abord sur un assassin, que l’on découvre dans le livre Glacé si on le lit en premier :S, il rencontre ensuite quelqu’un qui le renseigne pas mal sur le ou les meurtres. En parallèle, une autre personne qui n’est pas liée aux meurtres enquête de son côté. Le commandant fait face à de nombreux problèmes et finalement le livre se termine sur une scène d’horreur où l’on découvre le meurtrier mais après de longues pages de descriptions et encore on est toujours surpris.

J’ai adoré la façon dont ce livre est écrit. Il faut savoir qu’il y a beaucoup beaucoup de détails sur le sujet traité. Ici, on a beaucoup de détails sur les prépas littéraires, sur des poèmes, sur Hypokhâgne et sur la ville de Marsac.

Concernant le deuxième livre que j’ai lu (faut le lire en premier si vous avez bien suivi 😉 ), il se prénomme Glacé. C’est assez drôle parce qu’il se déroule pendant la période des fêtes de fin d’années dans un froid glacial. Autant dire à l’opposé du temps que l’on a eu.

20160118_123517

Le livre démarre sur l’assassinat d’un cheval au coeur des Pyrénées dans une centrale électrique. Le commandant Servaz va mener une enquête qui va aboutir sur des secrets passés bien gardés. Une ambiance hyper glauque qui donne vraiment des frissons dans le dos.

Bernard Minier a cette capacité à nous tenir en haleine et un don extraordinaire : même après avoir fini le livre, j’avais encore l’histoire dans la tête, l’impression de ne pas l’avoir fini et l’envie irrésistible de le continuer. C’est prodigieux et c’est la première fois que ça me le fait avec un auteur.

Comme évoqué plus haut, il y a dans ce livre le même type de scénario et c’est le seul point négatif que j’aurai à lui reprocher. Mais en discutant avec ma maman, elle m’a fait remarquer que cela arrive très souvent dans les policiers (ex selon elle : Agatha Christie). Il me tarde de lire celui que possède ma mamie pour confronter mon avis avec ce troisième livre.

Dans la catégorie des thrillers, je vous conseille donc de chercher dans les rayons Mr Bernard MINIER pour que vous passiez un « bon moment » et ayez envie de le réouvrir pour découvrir au plus vite le coupable…

Blablatement votre.

Publicités

Une réflexion sur “Le cas Bernard Minier

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s